Madame n’avait visiblement pas l’habitude de prendre du plaisir sous les caresses interdites d’un gentleman. L’escort boy voulait lui prouver qu’elle était une femme dans se bras. Un être désirable et vulnérable.

Jean glissa ses mains sur ses seins aux tétons durcis, puis poursuivit sa progression jusqu’à son ventre, et son sexe. Il était doux et fort en même temps.

Mon escort boy m'embrasse et me déshabille

Mon escort boy m’embrasse et me déshabille

À l’instant où ses lèvres se posèrent sur son entrejambe, le gigolo la sentit frémir de la tête aux pieds. Lentement, il écarta de sa langue ses petites lèvres et les mordilla doucement, l’une après l’autre. Elle avait cessé de respirer, la bouche à demi ouverte.

Le gentleman du plaisir s’imprégna de son odeur sucrée et il lécha amoureusement chaque repli caché, léchant son sexe sur toute la longueur, aspirant son clitoris avec délice, le titillant et le tourmentant de la plus délicieuse des manières. Bientôt, elle ne retint plus ses gémissements, ni son bassin qui se cambrait sous ses caresses. Il voulait la faire jouir avant de la posséder.

Jean glissa un doigt dans sa fente et le remua dans un mouvement circulaire. Très vite, un deuxième le rejoignit, tandis qu’un troisième torturait son clitoris. Sa main libre glissa sous ses fesses et il les caressa avec lenteur. Madame respirait de plus en vite, se tordant dans tous les sens pour exiger encore plus.

Il accéléra le rythme puis le ralentit. Et accéléra encore.

L’escort boy guettait ses gémissements. Il mordillait ses lèvres, aspirait encore son clitoris, tout en taquinant l’intérieur de son sexe avec ses doigts. Plus le plaisir montait en elle, plus elle bougeait, dictant son rythme.

Lire la suite ici:

https://escortboy.org/fr/les-caresses-interdites-dun-gentleman/